Définition du terme Rif

Le Rif se situe dans la partie septentrionale du Maroc.

Carte du Rif
Carte du Rif établie en 19261

Il est marqué par une chaîne montagneuse relativement récente à l’échelle géologique. En effet, le relief montagneux du Rif a pris forme lors de la période tertaire2, et plus précisément lors des grands mouvements entre les plaques Eurasienne et Africaine. De nos jours, ces 2 plaques sont d’ailleurs régulièrement à l’origine de séismes (Maroc, Algérie…).

Le terme Rif est cependant utilisé pour désigner des zones de tailles différentes selon les époques et les personnes.
Ainsi, par exemple, au début du XXème siècle, le Rif désigne généralement la région de la baie d’Al Hoceima, habitée par des tribus berbèrophones. Puis, le terme couvre toute la partie montagneuse du versant méditerranéen, appelé ensuite le Rif oriental. La guerre étendra la notion de Rif à toute la partie nord du Maroc, y compris la zone des tribus arabophones des Jebala et Ghomara, située à l’ouest et désigné aussi sous le nom de Rif occidental.3 C’est cette dernière définition que nous utiliserons ici, car c’est la plus adaptée à notre sujet.
Mais il est utile de savoir que ces trois exemples de définitions sont employés concomitamment et qu’il en existe d’autres. Les géologues européens ont d’ailleurs séparé le Maroc assez rapidement après leur arrivée en une grande aire géologiquement divisée en trois sous-ensembles principaux qui se détachent les uns des autres par des caractéristiques géologiques différentes : la zone atlasique, la zone saharienne et la zone rifaine.
Ce qui semble être un problème de définition du terme Rif cache en réalité une des caractéristiques majeures du Rif. Il n’existe pas de frontières clairement définies et cette problématique de frontière est relativement récente, importée par la colonisation occidentale.


1 Pierre Sémard, La guerre du rif, Paris, Librairie de l’humanité, 1926, p. 6.

2 ère géologique s’étandant de -65 millions d’années à -2,6 millions d’années

3 Jae-Chang Shin, La guerre du rif et la vie politique française, Sciences politiques, Université Paris 1, Toulouse, 1977, p. 16.