Pétain

Henri-Philippe-Benoni-Omer-Joseph Pétain est né le 24 avril 1856 à 10 heures et demie du soir, à Cauchy-à-la-Tour, dans le Pas-de-Calais, en France. Il est le fils d’un couple de cultivateur, Omer Pétain, 40 ans, et Clotilde Legrand, 32 ans.1
En 1876, il entre à l’école militaire de Saint-Cyr. Il poursuit ensuite une carrière militaire ordinaire.

Il a 58 ans quand la première guerre mondiale commence en 1914.
Le 21 février 1916 débute l’offensive française sur Verdun, offensive qui dure 131 jours. Pétain y participe, organise la résistance à l’offensive allemande et instaure une rotation rapide des hommes.2
Au mois d’avril 1917, la bataille du Chemin des Dames a lieu sous le commandement du général Nivelle. Si les chiffres exacts des pertes font l’objet de polémiques, l’ensemble des historiens semblent s’accorder sur le fait qu’en un temps assez court des dizaines de miliers de Français meurent. Le nombre de morts et le commandement de Nivelle sont tels qu’ils aboutissent à une mutinerie des soldats français, refusant de mourir pour rien. Le 15 mai 1917, Nivelle est destitué et Pétain devient commandant en chef des armées françaises. Il met fin au carnage des soldats en arrêtant notamment les grandes offensives telles celles menées par Nivelle. Il améliore le quotidien des soldats. Il se montre relativement modéré sur les jugements des mutins : sur 45000 cas de mutinerie, seuls 49 mutins seront exécutés. Il gagne la réputation auprès des soldats d’être soucieux de ses hommes et gagne une popularité importante.3
En novembre 1918, Pétain termine la Grande Guerre avec une image de héros et est nommé maréchal de France, ce qui est la plus haute distinction militaire française.

Au-delà de son rôle dans la première guerre mondiale, Pétain est resté dans l’Histoire également pour le rôle qu’il a joué dans la seconde guerre mondiale (1939-1945). Le 10 juillet 1940, l’Assemblée nationale vote les pleins pouvoirs constituants à Pétain, donnant naissance au régime de Vichy. Devenant le symbole de la collaboration française avec l’Allemagne nazie d’Hitler, il verra la fin de la deuxième guerre mondiale en étant condamné à mort et destitué de ses titres et décorations. Sa peine sera commuée en peine de détention à perpétuité et Pétain sera emprisonné sur l’île d’Yeu, où il mourra en 1951, à l’âge de 95 ans.

En 1925, époque qui nous intéresse et année où il prend part à la guerre du Rif, il est âgé de 69 ans et est encore auréolé de son image de Maréchal de France. La première guerre mondiale (et ses méthodes) n’est pas très loin derrière lui.


1 Acte de naissance numéro 4 du registre de l’année 1856, archives départementales du Pas-de-Calais

2 Eric Nguyen, 100 évènements du XXe siècle, France, Studyrama perspectives, 2006, p. 35.

3 Eric Nguyen, 100 évènements du XXe siècle, op. cit., p. 36.